Maggio 28, 2022

NbaRevolution

Covid crisi politica in Italia

COVID-19 : De nouveaux défis pour les professionnels de la périnatalité

Cette étude lancée debut février 2020 et menée par l’équipe du Kane Low, dans le cadre de l’Obstetrics Initiative (OBI) axée au départ sur les taux de naissance par césarienne, a pu saisirsanit comment pour so une mondaire criseial de maternité et de perinatale.

Commenta COVID-19 at-ilfluence l’exercice des sages-femmes et des puéricultrices ?

L’étudequi a analysé les 647 réponses d’infirmières, de médecins, de sage-femmes et d’autres professionnels des soins périnatals de 21 hôpitaux, tous types de localisations et d’établissements confondus, rel’mève de piña 5 points la pand sur les soins périnatals, apportés à la mère et au nourrisson :

  1. L’impact sur les soins aux pazienti : l’annulation des procédures électives e il passaggio delle visite mediche en personne aux téléconsultations ont retardé l’arrivée à l’hopital des futures mères, au début du travail ;
  1. Des protocoles modifiés: cette arrivée plus tardive à l’hôpital, au cours du travail, an induit, dans certes cas des effetti positivi: plus de femmes sont arrivée à l’hôpital en période de travail actif et le travail induitment été; le taux d’intervention (induction du travail par exemple mais aussi césariennes) s’en est égallement trouvé réduit.
  1. L’inconfort lié aux équipements de protection individuelle (EPI): Le port généralisé des EPI pour les peoples et les nouvelles mesures barrières dont la masque pour les Patients ont égallement modifié en profondeur les protocoles de soins. Les soignants décrivent de lourds ostacoli alla prestazione pratica des soins et soulignent la fatica et l’inconfort liés au port d’EPI toute la journée.
  1. Le restrizioni di visita ont induit un effet négatif majeur, la diminution du soutien aux femmes au cours du travail et de l’accouchement. Cependant, des effets positifs sont aussi signalés: moins de visites c’était aussi plus de repos pour les jeunes mamans et moins de stress aussi pour le person de santé.
  1. Des défis éthiques et une détresse morale chez les soignants : ceux-ci confient en effett la difficoltà, durant la période pandémique de concilier l’équilibre en leur propre santé, la sécurité de laur famille et leur capacité à s’acquitter de leurs fonctions professionnelles. La détresse morale des soignants apparaît plus marquée dans les hôpitaux ou les taux de COVID-19 étaient plus élevés.
READ  Conques-sur-Orbiel: verso il coordinamento sanitario regionale

Ce large éventail de déclarations de professionnels de santé éclaire un peu plus les défis auxquels ont dû faire face les soignants et les sage-femmes des unités et services de maternité. Les chercheurs concluent sans sorpresa « à un forte impatto fisico e emozione nel corso delle professioni della maternità » et appellent, avec ces retours d’expériences, à renforcer les ressources dans ces services, afin de protéger le bien-être et la fidélisation de ces professionnels essentiels,

tout en maintenant la qualité des soins pour ce groupe plus vulnerable de patients, que sont les futures mères et leurs nouveau-nés.